Toute l'actualité du CELT : conférences, revue Études Touloises, prix Moselly...

lundi 16 avril 2018

Décès d'Hubert Collin

Nous apprenons le décès d'Hubert COLLIN, ancien conservateur général des archives de Meurthe-et-Moselle à Nancy, qui avait donné plusieurs conférences pour le CELT.
Nos sincères condoléances à son épouse Simone et à ses proches.


Faire-part de décès (Est Républicain)


Article de l'Est Républicain, du 6 juillet 2003, publié au moment de son départ en retraite, retraçant son parcours

Hubert Collin faisait partie de l'Académie Stanislas.

dimanche 15 avril 2018

La séparation des Églises et de l’État dans l'arrondissement de Toul [résumé de la conférence]


 Tom Hacquin, chercheur de l'Université de Lorraine à Nancy, conférencier, et Philippe Masson, président du CELT.

Le contexte politique et religieux du Toulois, développé dans la première partie de l'exposé, a permis de comprendre le rôle tenu dans l'Histoire par des personnalités locales dont certaines rues de Toul portent le nom.
La seconde partie de la conférence a décrit divers épisodes, parfois cocasses, des réfractaires à l'inventaire effectué au début de l'année 1906.
Contrairement à ce qu'on aurait pu croire, ce n'est pas à Toul (ou le temple et la synagogue étaient également concernés) que cela fut le plus violent, mais dans les villages tels que Lucey, Lagney, Pagney… où la pratique religieuse était la plus importante, en conformité avec les décomptes de messalisants et et des pascalisants trouvés dans les archives.

Un des épisodes les plus originaux fut l'introduction de ruches dans une église pour dissuader l'entrée des représentants de l'État dans l'édifice religieux.

Cette conférence, claire et concise, était la première intervention publique de Tom Hacquin. De nombreuses questions lui ont été posées ensuite lors d'un débat intéressant.
Le CELT lui adresse tous ses encouragements.

mardi 3 avril 2018

Conférence d'avril 2018 : La séparation des Églises et de l’État dans l'arrondissement de Toul .

Mardi 10 avril à 20h30 salle des Adjudications
Tom Hacquin, jeune chercheur de l'Université de Lorraine,
présentera, son travail sur le thème suivant : 

"La séparation des Églises et de l’État dans l'arrondissement de Toul"


Sujet de la conférence :

"Adoptée le 9 décembre 1905, la loi de séparation des Églises et de l’État entre en vigueur le 1er janvier 1906, mettant ainsi fin à plus de cent ans de Concordat. L'application de la loi sur l'ensemble du territoire national, et plus particulièrement la procédure des inventaires des biens d’Église, effectuée à partir de janvier 1906, est alors le théâtre de confrontations particulièrement houleuses opposant clergé et paroissiens aux forces de l'ordre.
Dès lors, nous nous pencherons sur le cas de l'arrondissement de Toul, à travers la loi de Séparation de l’Église et de L’État. Nous nous attacherons à décrire l'attitude des populations, du clergé, du personnel politique et administratif face à l'application d'une loi qui constitue encore aujourd'hui un des fondements du régime républicain. De la crise des inventaires à l'application de la loi ; impliquant notamment l'affectation des différents biens d’Église, nous tenterons de déterminer le portrait à la fois sociologique, religieux et politique de cet arrondissement. S'ouvriront par conséquent une série de questionnements auxquels nous tenterons de répondre. Y-a-t-il eu une véritable résistance à la loi de Séparation, notamment lors des inventaires des biens d’Église? Si oui, quelles furent les zones les plus touchées et quels enseignements peut-on en tirer, notamment dans la répartition géographique de ces derniers ? Quel fut le rôle joué par le clergé ou le personnel politique et administratif, pendant et après les inventaires ? Quelles furent les populations concernées par les résistances et de fait, quelle forme prit l'opposition à la loi de Séparation ?
On constatera en outre, qu'au delà même des multiples incidents qu'elle implique, l'étude de la "querelle des inventaires" est également l'occasion de mettre à jour les singularités d'un territoire qui, bien que rural et peu peuplé, n'en n'est pas moins réceptif aux grands enjeux politiques du début du XXème siècle. "

mercredi 14 mars 2018

Lecture de "Les fleurs animées" de Grandville [résumé de la conférence]





Bernard Denis

C'est suite à un défi qui lui a été lancé autrefois de faire une conférence sur un thème botanique que Bernard Denis, professeur de l'école vétérinaire de Nantes s'est penché sur le livre "Les fleurs animées".

Le livre, paru en 1847, est un recueil de 500 pages écrit par Taxile Delord, journaliste et homme politique, introduit par Alphonse Karr, romancier et journaliste, et illustré par Jean-Jacques Grandville (°1803-Nancy ; † 1847-Vanves), caricaturiste, illustrateur et lithographe.

J.J. Grandville (source Wikipédia)

Il raconte une longue histoire : les fleurs qui, au paradis, vivaient dans le palais de leur Fée déclarèrent un jour qu'elles s'ennuyaient dans leur vie de fleurs et qu'elles souhaitaient revêtir la forme humaine. Stupéfaite, la Fée dut les laisser partir sur terre, convaincue toutefois qu'un jour, elles lui reviendraient. C'est ce qui se passera à la fin.

Chaque fleur a son histoire, et ses aventures sont décrite avec poésie et humour. Grandville, leur a donné le visage, le costume et les mœurs de la femme, spécialement de la parisienne.

La conférence a consisté en la projection des planches des "Fleurs animées", accompagnée par la lecture d'un résumé et/ou d'extraits du chapitre correspondant à chaque fleur.

Quelques publications de et sur Grandville pouvaient être feuilletées sur place :




On trouve plusieurs éditions du recueil dans le commerce, mais les bouquinistes ont démantelé les versions anciennes pour n'en vendre que les illustrations.

L'ouvrage est consultable sur le site Gallica : tome 1 - tome 2

Edit : "Les dessins originaux de Grandville conservés à la Bibliothèque de Nancy sont en ligne et peuvent prolonger la découverte" : http://grandville.nancy.fr.


vendredi 9 mars 2018

Décès de Jean Bondois

Nous apprenons avec tristesse le décès de Jean Bondois, membre fidèle du CELT, ancien membre du conseil d'administration et contributeur dans la revue des Études Touloises.



(Est Républicain du 09-03-2018)

mercredi 7 mars 2018

Études Touloises en ligne

Les principaux articles du numéro 159 sont consultables sur le site de la revue.

Conférence de mars 2018

Source : Gallica

"La lecture illustrée des fleurs animées de Grandville"

Conférence animée par Bernard Denis,
professeur honoraire de l’école vétérinaire de Nantes, zootechnicien.

mardi à 20 h 30, à la salle des Adjudications de Toul.
Entrée libre.

En kiosque : Études Touloises n°163



Éditorial - Philippe Masson, Alain Régnier
- Sur les tours de la cathédrale - Poème de Roger Rossillion
- L'histoire du Pélican - Alain Régnier
- La cathédrale Saint-Etienne de Toul : I. Aspects historiques et archéologiques - Alain Villes
- Destructions et restaurations de la cathédrale de Toul - Michel Hachet
- Le Pélican : statuts et PV d'assemblées générales (29 avril 2017)
- Au musée : programme du 2° trimestre 2018
- CELT : activité d'avril à juin
- Partenariats : Comité d'Histoire Régionale ; La Gazette (n°108)
- Dans la presse
- Règlement du Prix Moselly 2018

jeudi 15 février 2018

Les hôpitaux de repli, dits 1000 lits et les armées américaines… [résumé de la conférence]

Depuis la parution de leur livre "Les Américains en France 1950 - 1967", de nouvelles informations ont été recueillies par Pierre-Alain Antoine, Pierre Labrude et Fabrice Loubette. C'est donc enrichi de ces nouveautés que l'exposé de Pierre Labrude est présenté dans le cadre des conférences mensuelles du CELT.


Les 3 auteurs à Toul lors de la sortie du livre, en mai 2017. Photo Est Républicain

Pierre-Alain Antoine, co-auteur

Le conférencier, Pierre Labrude
professeur en retraite de l'Université de Lorraine, ancien pharmacien chimiste en chef de réserve du Service de Santé des Armées…

C'est très tôt, dès le début de la guerre froide, en 1947/48, que s'impose pour les Américains la nécessité de protéger leur zone autour de Bremerhaven au Nord de l'Allemagne, en cas de conflit avec l'URSS en utilisant la France comme voie de passage. Un arc dans le sens Gironde - Meuse est pris en considération. En corollaire, ils devraient avoir besoin de déplacer dans l'autre sens les inévitables blessés, donc, d'avoir des hôpitaux sur le territoire français.
Contrairement à ce qu'il est coutume de croire, cette installation sur le territoire français est donc totalement indépendante de l'OTAN créé en avril 1949,
Non satisfaits par les propositions de locaux français existants, il est demandé à l’US Army d’établir un programme hospitalier. Après moult péripéties, dont les modifications successives des plans, les hôpitaux vont enfin être construits. Il s'agit de 9 ensembles quasiment identiques à construire dont quatre dans le Grand Est : Vitry-le-François, Vassincourt, Toul et Verdun . Les sites de Bordeaux et de Paris (près d'Orly) ont été refusés par la France.
Le général de Gaulle ayant œuvré pour le départ des Américains en 66/67, ceux-ci évacuent les locaux après les avoir vidés de tout ce qui y était démontable.

Dans le Toulois, c'est le site de la caserne Jeanne d'Arc à Dommartin-les-Toul, répondant aux critères, qui a été retenu. 50 ha étant nécessaires pour un "hôpital de 1000 lits", l'espace a été étendu aux terres agricoles limitrophes.
L’inauguration intervient le 30 août 1957. L’ensemble immobilier est restitué à la France le 16 juin 1967. Une deuxième vie sera donnée aux locaux par le CHU de Nancy qui l'occupera de 1970 à 2007.
Les bâtiments sont en cours de déconstruction. Un centre pour épileptiques a été construits sur la partie Est du site.




Des cartes postales avaient été éditées lors de la période du CHU :



Pierre Labrude avait présenté au CELT il y a une dizaine d'années un exposé spécifique sur cet hôpital. Il est l'objet d'un article de Pierre Labrude et Pascal Thiébaut dans Études Touloises n°126 - 2008 - "L’Hôpital militaire américain “Jeanne d’Arc” de Dommartin-lès-Toul (1953-1967-2007) : Origine, évolution, état actuel, avenir", consultable ICI.

dimanche 11 février 2018

Prix Moselly 2018, avec une nouvelle secrétaire

Corinne Florentin a pris la relève de Micheline Montagne. Elle recevra les nouvelles en en assumera la logistique.
Est Républicain Toul le 11/02/2018
(Cliquer sur l'image pour lire)

Conférence du 13 février 2018

Elle a pour thème:


"Les hôpitaux militaires américains de la Communication Zone (1951-1967) :
leur localisation et leur construction, l’exemple de l’hôpital Jeanne d’Arc".

et sera animée par Pierre Labrude, Professeur honoraire des disciplines pharmaceutiques



Mardi 13 février 2018, salle des adjudications de Toul, 20 heures 30
Entrée libre et gratuite

lundi 22 janvier 2018

Prix Moselly 2018

C'est parti !

Les candidats au 70ème prix Moselly peuvent faire parvenir leur texte à la secrétaire pour le 8 septembre 2018.

Le règlement complet est disponible sur le site des Études Touloises, ICI.

Toul : Philippe Masson intervient au cinéma…

Philippe Masson, historien spécialiste du XVIIIe siècle, président du CELT, interviendra au cinéma CITEA de Toul à l'issue de la projection du dimanche 28 janvier 2018 à 20 heures du film de Marc Dugain "L'échange des princesses".

Synopsis :

1721. Une idée audacieuse germe dans la tête de Philippe d’Orléans, Régent de France… Louis XV, 11 ans, va bientôt devenir Roi et un échange de princesses permettrait de consolider la paix avec l’Espagne, après des années de guerre qui ont laissé les deux royaumes exsangues.
Il marie donc sa fille, Mlle de Montpensier, 12 ans, à l’héritier du trône d’Espagne, et Louis XV doit épouser l’Infante d’Espagne, Anna Maria Victoria, âgée de 4 ans.
Mais l’entrée précipitée dans la cour des Grands de ces jeunes princesses, sacrifiées sur l’autel des jeux de pouvoirs, aura raison de leur insouciance…


Tout sur le film sur Allocine : http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=255768.html

mercredi 10 janvier 2018

Les conférences de Jean Lanher au CELT

 Photo Est Républicain

Jean Lanher a proposé 26 conférences pour le CELT, soit pratiquement une par année, de 1984 à 2013. Beaucoup d'entre elles étaient des interventions à la suite de la remise du Prix Moselly, lors de la séance de décembre.


1984 - Georges Chepfer
1986 - Le Fanfan et la Gogotte (1)
1987 - Les contes de Fraimbois
1988 - Ceux de 14 de Maurice Genevoix
1989 - Le Fanfan et la Gogotte (2)
1991 - Moselly et le Rouet d'Ivoire - La Mélanie de Commercy
1994 - Chan Heurlin
1995 - Le journal de Georges Nahn
1996 - Dérision et sacré dans les Contes de Fraimbois
1997 - L'occupation du Nord Meusien par les Allemands
1997 - La Transmarine de Dom Loupvent
1999 - Le Français tel qu'on le cause
2000 - Dictons lorrains
2001 - Proverbes liés à la météo
2002 - Journal d'un homme qui ne savait pas écrire
2003 - Les travaux et les jours
2004 - Traduction d'une lettre sur le dogme de lImmaculée Conception
2005 - L'Atlas Linguistique de Lorraine
12 décembre 2006 - Fraimbois, les travaux et les jours
11 février 2007 - Le Rouet d’Ivoire, un essai de témoignage authentique sur une période révolue.
9 décembre 2008 - Un lorrain en Terre Sainte. Voyage de Dom Loupvent de St Mihiel à Jérusalem en 1531. Ultimes préparatifs avant l’embarquement
Nombreuses et pittoresques recommandations prodiguées à ceux qui se préparent à un long voyage maritime" par Dom Loupvent, pèlerin de Saint-Mihiel à Jérusalem
14 décembre 2010 - La rue : lieu de vie au village
10 janvier 2012 - Des patois au Français- Nos dictionnaires historiques de la langue française, dernier refuge de nos patois romans
11 décembre 2012 - Histoire de la charrue
10 décembre 2013 - Souvenirs nostalgiques de la Lorraine au cours du voyage en Terre Sainte en 1534 de Dom Loupvent

Le karst du plateau de Haye à l'époque de la capture de la Moselle [résumé de la conférence]

Antérieurement annoncée avoir pour sujet "les boucles de la Moselle" puis "la capture de la Moselle", la conférence a eu pour titre "Le karst du plateau de Haye à l'époque de la capture de la Moselle".
En fait, il s'agissait d'une conférence à 3 voix successives ayant pour sujets la spéléologie, la longue histoire géologie de la région et les grottes de Pierre-la-Treiche.

Christophe Prévot, professeur de mathématiques, président de l’Union des Spéléologues de l’Agglomération Nancéienne (USAN), a ouvert la séance en exposant de manière scientifique, concise et structurée, l'histoire de la spéléologie, et plus particulièrement celle de la découverte et de l'exploration des grottes de Pierre-la-Treiche auxquelles ont participé plusieurs Toulois (Nicolas et Camille Husson, Christian Chambosse, Jean Colin, Roger Marguet…)

Benoît Losson, enseignant chercheur du Centre d’Études Géographiques de l’Université de Lorraine a présenté des extraits de sa thèse (Karstification et capture de la Moselle, obtenue en 2003). Les études détaillées des formations alluviales déposées dans les cavités ont permis d'émettre des hypothèses non encore vérifiées sur le rôle des grottes de Pierre-la-Treiche dans le capture.

Entre ces deux interventions, Jean-Paul Dabonville, professeur de physique-chimie en retraite, à tenté de résumer la géologie, et la très longue histoire de la formation des continents en général et de la Lorraine en particulier.

Christophe Prévot et Jean-Paul Dabonville

Benoît Losson et Christophe Prévot

Cette très longue conférence n'a hélas pas permis d'avoir le temps de déboucher sur un débat. Beaucoup d'auditeurs, s'étant posés beaucoup de questions sur le sujet abordé avec un haut niveau scientifique, auraient aimé pouvoir en discuter avec les conférenciers et s'attarder sur la riche documentation exposée sur une table par Christophe Prévot.

- On trouve sur Wikipédia des articles détaillés, grotte par grotte, rédigés par Christophe Prévot : Grotte Sainte-Reine, Grotte des Puits, Grotte Jacqueline, Grotte des Sept SallesGrotte des excentriques, Trou des Celtes.
- Nombreuses explications disponibles sur le site de l'USAN, que le président a regretté ne pas avoir mis à jour récemment.
- Voir aussi le site du Comité Départemental de Spéléologie du 54 où l'on trouve des liens intéressants.

Plans de la grotte Sainte-Reine (Husson, 1863 - Martel, 1894)
Source Wikipédia


Les grottes peuvent être visitées en toute sécurité avec des guides de l'USAN, dans le cadre des journées nationales de la spéléologie, en octobre, ou sur demande auprès de l'association.

vendredi 5 janvier 2018

Décès du professeur Jean Lanher

C'est avec une grande tristesse que nous apprenons le décès le 4 janvier 2018 du Professeur Jean Lanher, né en 1924 à Montmédy.


Est Républicain 6 janvier 2018

Il a fait l'honneur et le plaisir de faire des conférences régulièrement pour le CELT, conférences très vivantes que le public toulois appréciait beaucoup. Il a ainsi partagé lors de multiples séances ses connaissances sur le parler lorrain, les contes de Fraimbois, Dom Louvent...

Nous garderons de lui le souvenir d'un érudit de plaisante compagnie.

Nos plus sincères condoléances à ses proches.

Est Républicain - 1990

Est Républicain Décembre 2000

Jean Lanher, surWikipédia : biographie et bibliographie

mardi 2 janvier 2018

Conférence de Janvier 2018

Rendez-vous salle des adjudications, mardi 9 janvier 2018 à 20h 30

Il sera question du karst du plateau de Haye et de la capture de la Moselle

Jean-Paul Dabonville, professeur de physique-chimie en retraite, présentera l'histoire géologique de la région en insistant sur les détails importants qui vont aider à la compréhension de la formation du karst qui sera présentée par Benoît Losson, chercheur au CEGUM (Centre d'Études Géographiques de l'Université de Metz). Christophe Prévot, président de l'Union des Spéléologues de l'Agglomération de Nancy, donnera l'historique de la découverte du karst et des cavités de la région.

Comme d'habitude, l'entrée est libre et gratuite